HISTOIRE DE LA MAISON

Notre marque «DOUBLET-HADOT» a été créée en 1950 par mon grand-père, Louis DOUBLET et ma grand-mère Suzanne DOUBLET née HADOT. Mais plusieurs générations précédentes, aussi bien du côté de mon grand-père que de ma grand-mère, cultivaient déjà de la vigne.

À cette époque quelques centaines de bouteilles étaient vendues annuellement. Lorsque mon père, de retour de la guerre d’Algérie, a commencé à s’occuper sérieusement de la commercialisation, les ventes sont passées de 2000 bouteilles à notre record de 54000 bouteilles en 1999 pour le passage à l’an 2000.

En 1984 au décès de mon grand-père nous avons créé, une société civile d’exploitation viticole avec mon père et mes deux sœurs. J’en suis le gérant ainsi qu’une de mes sœurs. La plus âgée de mes deux sœurs a souhaité quitter la SCEV en 1998 pour raison personnelle.

Depuis deux ans ma fille Aurélie a été embauchée pour la partie commerciale et comptable puis mon neveu Cédric pour la partie vignoble.

L’aventure continue en famille !

Frédéric Doublet.

LE TERROIR CHAMPENOIS

Les 24 parcelles de vignes constituant les 6 ha 10 de notre exploitation se situent exclusivement au sud de la célèbre côte des Blancs, qui doit son nom, au fait qu’elle soit plantée de 95% de Chardonnay.

Ce cépage cultivé sur nos sols qui reposent sur la craie affleurante, va donner la minéralité, la finesse et l’élégance de nos champagnes Blanc de Blancs.

NOTRE COOPÉRATIVE DE CHAMPAGNE

Adhérant à la coopérative Vinicole de Vertus dès sa création en 1949, je fais également parti du conseil d’administration depuis 1995 , ayant repris la place de mon père qui avait en charge la commission vinification. J’ai repris également cette commission.

En 1966 notre coopérative avec 3 autres coopératives classées en premier ou grand cru ont créé la célèbre coopérative UNION CHAMPAGNE.

Aujourd’hui, se sont 13 coopératives qui adhèrent à UNION CHAMPAGNE représentant un approvisionnement exceptionnel en vins clairs.

En effet, 12 coopératives sont implantées dans des communes classées en premier et grand cru. La treizième accueille uniquement les raisins non premier et grand cru.
«S’unir pour le meilleur, c’est pouvoir compter sur un approvisionnement en raisins issus des meilleurs terroirs de la champagne, mais c’est également mettre en commun les techniques et le savoir-faire des hommes»

HAUT